Etablissement primaire et secondaire Blonay-Saint-Légier
29 mars 2017

2017 Camp de randonnée

Camp de randonnée en haute montagne

Lundi 6 février à 5:50

Sur le quai de la gare, on peut apercevoir un ‘’troupeau’’ d’ados à moitié endormis qui attendent le train avec leurs skis, bâtons, peau de phoque et leur gros sac. La fatigue est présente.

Quelques heures plus tard

Nous arrivons à la gare du Châble et manque de bol, nous loupons le bus qui aurait dû nous amener au départ du parcours. Après plusieurs appels, des taxis arrivent pour remplacer le bus et une vingtaine de minutes plus tard, nous arrivons sur le parking (lieu de départ). Nous démarrons après la préparation du matériel et un bref briefing pour environ cinq heures de ’’marche’’.

En début d’après-midi

Arrivés à la cabane, nous posons les affaires superflues dans les dortoirs et commençons l’ascension d’un petit sommet à côté de la cabane. Malheureusement, il faisait assez moche, nous étions dans le brouillard. La visibilité pour la descente n’était pas très bonne.
Après de belles parties de jeux de carte, bien fatigués, nous allons nous coucher.

Mardi 7 février 7:30

Le prof entre dans la chambre pour nous réveiller et nous nous préparons avant d’aller manger. Après de brèves préparations, nous démarrons pour une longue journée. L’itinéraire ne présentait pas de difficultés de dénivelé pour le début, mais en fin d’après-midi, nous nous sommes arrêtés sur une colline pour manger. Une partie de très motivés ont continué alors que d’autres ont renoncé à affronter le grand dénivelé à venir et sont retournés à la cabane. Il faut dire qu’à part le rayon durant le repas, le ciel était gris, mais au moins nous n’étions pas dans le brouillard.

Mercredi 8 février

Exercice de sauvetage en cas d’avalanche au programme! Deux postes avec utilisation de DVA pour des exercices de recherche et deux autres pour des exercices de sondages et pelletage qui se sont avérés assez physique! On peut dire que si la vie de quelqu’un qu’on aime en dépendait, on aurait été plus essoufflé à la fin de l’exercice. Dans les conditions du jour, c’était plutôt rigolo, même si le ciel était toujours gris. A un moment, on a vu un petit coin de ciel bleu au-dessus de la vallée.

Jeudi le 9 février

Enfin une journée ensoleillée du matin au soir! Nous avons profité de ces conditions magnifiques pour attaquer l’ascension la plus longue de toute la semaine: le mont Rogneux. Mais arrivés au pied de la montagne, nous n’avons pas pu atteindre le sommet car il n’y avait pas assez de neige et les cailloux ressortaient. En plus de cette frustration, M. Cattin a déclenché accidentellement une avalanche mais il n’a pas été pris dedans.

Vendredi le 10 février

Nous sommes redescendus jusqu’au point de départ pour prendre cette fois le car, et non les taxis.

Nous avons passé une semaine assez fatigante mais remplie de bons souvenirs. Nous avons développé un bel esprit d’équipe et avons admiré la beauté du paysage.

Cyril SCHREIBER

« 2017 – Camp de ski de piste 2017 Camp Ski de fond »
« 2017 – Camp de ski de piste 2017 Camp Ski de fond »